25oct. 2017

JEAN GIONO - Deux Cavaliers de l'Orage

Deux frères séparés par une grande différence d'âge, Marceau et Mon Cadet, s'aiment, d'un amour qui confine parfois à l'homosexualité. Le plus âgé, un homme rustre et puissant, se veut l'ange gardien du plus jeune. Il le couve de tous les égards. Leur attachement mutuel est tel, qu'à tour de rôle, ils se sauvent réciproquement la vie. Mais un jour, quand le colosse Marceau, qui s'est fait entretemps une réputation de lutteur, se fait battre par Mon Cadet, il le tue d'un coup de serpe, puis il se laisse mourir. Il n'a pas supporté, sans doute, de ne plus pouvoir être le protecteur d'un frère devenu plus fort que lui.

JEAN GIONO - Deux Cavaliers de l'Orage

Lire la suite...

03oct. 2015

MATHIEU MENEGAUX - Je me Suis Tue

Pour son premier roman, Mathieu Ménégaux ne s'est pas simplifié la tâche. Cet homme, dont le premier métier est le conseil en management, a voulu se mettre dans la peau d'une femme, écrivant l'histoire atroce de son héroïne, Claire, à la première personne. Il nous fait part du cheminement de ses pensées, il nous parle des luttes intérieures qui la conduiront à commettre l'irréparable, puis à se retrouver dans cette cellule où son récit commence. Qui plus est, ce roman ne se contente pas de traiter de psychologie féminine. Il le fait sur ce qu'il y a de plus intime : le sexe, le désir d'enfant, la maternité.

MATHIEU MENEGAUX - Je me Suis Tue

Lire la suite...

13sept. 2014

JEAN GIONO - Le Grand Troupeau

Le Grand Troupeau fut la contribution de Jean Giono à la littérature dense qui, entre les deux conflits mondiaux, se consacra au premier d'entre eux. Et sans surprise, ce livre est un réquisitoire contre la guerre. Il s'attache à en décrire les horreurs, et à en dénoncer l'absurdité. Il nous dépeint avec des détails crus, et dans le style rapide caractéristique de l'auteur, les abominations du front. Ses scènes sont riches en morts, en feu, en sang et en acier. Elles nous parlent de membres arrachées, de viscères coulant des ventres et de cervelles épandues sur le sol boueux des tranchées. Elle nous présente des soldats, bringuebalés n'importe où, emportés par la peur et par la folie. Mais cela n'est pas tout.

JEAN GIONO - Le Grand Troupeau

Lire la suite...

31mar. 2014

GUY DE MAUPASSANT - Bel-Ami

Contrairement à la malheureuse Jeanne dans Une Vie, le héros de Bel-Ami, Georges Duroy, prend l'existence du bon côté. Son quotidien, à lui, est trépidant, exaltant et rythmé. Il en profite à pleins poumons. Il y connaît une irrésistible ascension, passant d'un état de pauvreté et de disette, à celui de beau parti, de baron, d'homme en vue promis à une belle carrière politique. Bref, il gagne à la fin (désolé de gâcher d'emblée le suspens, mais bon, ça va aller, on ne parle tout de même pas d'un roman policier). Et pourtant, comme avec l'autre roman de référence de Guy de Maupassant, le ton est pessimiste, la fin est tragique, et la perspective noire de l'écrivain sur ses contemporains, voire sur l'homme en général, est soulignée et confirmée, une fois encore.

GUY DE MAUPASSANT - Bel-Ami

Lire la suite...

08mar. 2013

MARCEL PREVOST - Les Demi-Vierges

Il y a deux manières de lire aujourd'hui Les Demi-Vierges de Marcel Prévost, un succès de librairie en son temps. La première façon, c'est de le faire au premier degré et de s'offusquer, comme semble le faire l'auteur, sur ce comportement qu'il mettait en scène : celui de jeunes filles de bonne famille qui, en attendant de trouver l'époux qui leur apporterait une vie d'aisance, satisfaisaient leurs appétits sexuels par des flirts et, on le devine, par des attouchements qui ne mettaient pas en péril l'intégrité de leur hymen.

MARCEL PREVOST - Les Demi-Vierges

Lire la suite...

25nov. 2012

PIERRE LOUYS – Aphrodite: Mœurs Antiques

Pensez aux jeunes gens d'il y a un siècle. Songez à cette époque où même les plus imaginatifs ne pouvaient envisager une seule seconde l'accès sans entrave à l'information permis de nos jours par Internet. Accéder à la pornographie relevait alors du parcours du combattant. Pour stimuler leurs sens et leurs pulsions naissantes, les adolescents n'avaient d'autres recours que de trouver, avec un peu de chance, des ouvrages licencieux dans la bibliothèque de leurs aînés. Et au premier rang de ces livres qu'ils pouvaient espérer découvrir, figurait ce succès de librairie qu'avait été l'Aphrodite de Pierre Louÿs.

PIERRE LOUYS – Aphrodite: Mœurs Antiques

Lire la suite...

13oct. 2012

ARTO PAASILINNA - Sang Chaud, Nerfs d'Acier

Avec Arto Paasilinna, de plus en plus, on approche du fond de la mine, on racle les fonds de tiroir. Les derniers livres traduits en français de l'auteur finlandais ne sont pas, en effet, aussi exaltants que ceux d'avant. C'est le cas de ce Sang Chaud, Nerfs d'Acier, par exemple, écrit en 2006 et rendu disponible en notre langue en 2010, l'un des plus faibles et des plus feignants, incontestablement, de sa conséquente bibliographie.

ARTO PAASILINNA – Sang Chaud, Nerfs d'Acier

Lire la suite...

11août 2012

PASCAL QUIGNARD - Le Salon de Wurtemberg

Au cours du XXème siècle, il est arrivé quelque chose de terrible à la littérature, en particulier à celle de notre pays. Progressivement, a surgi l'idée qu'il fallait séparer le romanesque du roman. Qu'il fallait assécher la mer, en somme. Et avec le temps, les lecteurs n'ont plus eu le choix qu'entre de la littérature d'évasion mal écrite et des livres formellement stimulants, mais sans accroche, sans entrain, sans passion. Au sein de la seconde catégorie, Pascal Quignard a fini par se distinguer comme l'un des meilleurs auteurs.

PASCAL QUIGNARD - Le Salon de Wurtemberg

Lire la suite...

18juin 2011

LOUIS CALAFERTE - Septentrion

C'était une critique du livre le plus médiatisé de Calaferte, celui qui a le mieux marché, et qui a eu droit à une adaptation cinématographique, La Mécanique des Femmes. Elle disait, en gros, avec un soupçon de condescendance, celle du connaisseur, que ce dernier livre était la resucée d'un autre de ses ouvrages, Septentrion. Qu'il en reprenait le thème central, cette vie sexuelle des femmes, appréhendée de l'intérieur par un homme expert en la matière.

LOUIS CALAFERTE - Septentrion

Lire la suite...

30avr. 2011

MAXENCE FERMINE - Neige

L’art de l’épure. Voici ce que visait Fermine avec son premier roman. Voici ce qu’il célébrait, par cette histoire qui multipliait les représentations d’une beauté sobre et simple : haïku japonais, blancheur immaculée de la neige, numéros de funambulisme, visage éternellement splendide d’une jeune femme prisonnière des glaces….

MAXENCE FERMINE - Neige

Lire la suite...

- page 1 de 7