14fév. 2015

GEORGE R. R. MARTIN - The Armageddon Rag

La notoriété de George R. R. Martin a explosé depuis que sa saga A Song of Ice and Fire est devenue un véritable phénomène de société, sous la forme de la série télévisée Game of Thrones. Actif depuis longtemps déjà, l'écrivain a cependant produit bien d'autres choses, tout autant remarquables. Aussi, il ne s'est pas cantonné au domaine de la fantasy. The Armageddon Rag, par exemple, le démontre. C'est un très bon roman "de jeunesse" paru en 1983, qui prend place à l'époque contemporaine et dont le sujet est la nostalgie pour l'âge hippie, pour ses idées libertaires et pour le rock des années 60.

GEORGE R. R. MARTIN - The Armageddon Rag

Lire la suite...

03janv. 2015

GLEN COOK - The White Rose (La Rose Blanche)

The White Rose est la conclusion du premier cycle de la Black Company, et il cumule, en quelques sortes, les caractéristiques des deux autres. Comme le second, Shadows Linger, il présente une histoire en soi, et non plus une collection de nouvelles liées entre elles. Comme avec ce volume, il recourt à plusieurs intrigues parallèles, qui vont peu à peu se rejoindre; trois, exactement, prenant place à plusieurs époques, l'une d'elles nous ramenant aux origines, à la création de l'empire de la Lady, dont ce troisième livre devrait, en principe, nous conter la destruction.

GLEN COOK - The White Rose

Lire la suite...

02nov. 2014

GLEN COOK - Shadows Linger (Le Château Noir)

Le second volume des aventures de la Black Company ressemble, sur le fond, à son prédécesseur. Avec cette suite, bien avant que cela ne se généralise en littérature fantasy, Glen Cook questionnait et brouillait encore les frontières entre le Bien et le Mal. Au lieu de deux, c'étaient trois camps qui s'y affrontaient, auxquels venaient se greffer une multitude d'intérêt particuliers et contraires. Ses héros, notamment, y jouaient un double-jeu dangereux. Rares étaient les personnages à y être unilatéralement bons ou mauvais, pas même la Lady, pourtant la grande méchante de l'histoire.

GLEN COOK - Shadows Linger

Lire la suite...

20sept. 2014

GLEN COOK - The Black Company (La Compagnie Noire)

Le grand public, notamment avec le succès considérable de la série Game of Thrones, semble réaliser aujourd'hui qu'il existe une fantasy "adulte". Une, en tout cas, qui s'ingénie à mettre en scène des personnages duaux et ambigus, et donc plus réalistes, à inventer des univers troubles et gris, et à brouiller toute frontière établie entre le Bien et le Mal. Cette tendance, cependant, n'est pas neuve. Elle caractérise même les œuvres les plus significatives du genre, sur ces 20 dernières années ou plus. Or, si l'une d'elles a posé les fondements d'une telle évolution, s'il est une saga qui, à partir du milieu des années 80, a violemment contesté tout manichéisme, il s'agit bien de The Black Company, de Glen Cook.

GLEN COOK - The Black Company

Lire la suite...

23août 2014

STEVEN ERIKSON - Gardens of the Moon (Les Jardins de la Lune)

Bizarre. Ce livre est bizarre. Sur les 150 premières pages au moins, on ne comprend quasiment rien à ce qu'il s'y trame. Là où le roman de fantasy typique va partir d'une intrigue simple et s'agencer autour d'un héros principal, avant de développer pas à pas un univers plus complexe, Steven Erikson, lui, nous jette tout de suite dans le bain. D'emblée, il nous confronte à une foule de personnages. Aussitôt, c'est un déluge de scènes d'action. Alors que ce genre littéraire aime souvent jouer du crescendo, cet auteur, au contraire, nous plonge immédiatement dans une suite de batailles dantesques et de combats apocalyptiques, remplis à ras-bord de magie à grand spectacle et de sorciers surpuissants.

STEVEN ERIKSON - Gardens of the Moon

Lire la suite...

28juin 2014

PATRICK ROTHFUSS - The Name of the Wind (Le Nom du Vent)

Un garçon prometteur connaît une vie difficile et ingrate après la mort tragique de ses parents, jusqu'au jour où il intègre une école de magie et y dévoile l'étendue de ses talents. Il y provoque soit l'admiration, soit l'hostilité de ses professeurs et de ses pairs. Il y est régulièrement maltraité par un gosse de riche insupportable et suffisant, mais garde en tête son principal objectif : en apprendre davantage sur les forces obscures qui ont tué sa famille, et se préparer à sa confrontation avec ces méchants venus du passé. Alors, cette histoire : Harry Potter ? Non, pas du tout. Il s'agit du Name of the Wind de Patrick Rothfuss, un écrivain souvent considéré comme l'un des meilleurs de la fantasy contemporaine.

PATRICK ROTHFUSS – The Name of the Wind

Lire la suite...

10mai 2014

ROBERT JORDAN - The Wheel of Time (La Roue du Temps)

Des milliers de pages d'écriture fine, 14 épais volumes, dont la rédaction s'est étalée sur plus de 20 ans, au-delà même de la mort de son auteur original, et même un préquel, une encyclopédie, et une version des deux premiers tomes remaniée pour les plus jeunes. Un monde entier dont chaque culture est décrite dans les détails. Des myriades de protagonistes, dont une dizaine de héros de premier plan. Des intrigues qui serpentent en parallèle, puis qui se croisent et se recroisent. Des mystères qui ne trouvent une réponse que quelques centaines ou milliers de pages plus tard. Si La Roue du Temps a autant de détracteurs que de fans à travers le monde, si elle n'est pas exempte de reproches, elle a au moins un mérite : avoir été l'une des épopées de fantasy les plus ambitieuses, fouillées et démesurées jamais écrites.

ROBERT JORDAN - The Eye of the World

Lire la suite...

15mar. 2014

ROBERT JORDAN & BRANDON SANDERSON - A Memory of Light

Ouf. Après plus de 10 000 pages, nous y sommes enfin. La grande épopée de Rand, Perrin, Mat et les autres, entamée au début de la décennie 90, a enfin pris fin en janvier 2013. Ce Titanic littéraire qu'a été La Roue du Temps, l'un des cycles de fantasy les plus ambitieux jamais écrits, a bien failli sombrer en route. D'abord, à cause de volumes sans cesse moins captivants que les précédents. Et puis surtout, en 2007, avec la mort de celui qui avait entrepris ce long voyage, Robert Jordan. Mais un autre auteur, Brandon Sanderson, a su finalement reprendre les commandes et conduire cet énorme paquebot bringuebalant jusqu'à bon port.

ROBERT JORDAN & BRANDON SANDERSON - A Memory of Light

Lire la suite...

29janv. 2014

JOE ABERCROMBIE - Red Country (Pays Rouge)

L'objectif des livres d'Abercrombie, on le sait, c'est de mettre à bas tous les grands mythes romanesques : la lutte du bien contre le mal avec la trilogie The First Law, la vengeance juste avec Best Served Cold, l'héroïsme avec "The Heroes". Avec son sixième livre, Red Country, le troisième à raconter une histoire en soi, c'est cette fois à l'imaginaire de la Conquête de l'Ouest que s'attaque le Britannique. Avec lui, les rêves des pionniers s'évaporent, ils s'enlisent dans la crasse, la violence et la dégénérescence. Le monde meilleur tant espéré n'est fait que d'inconforts et de désagréments. Les nouveaux territoires sont dévastés, souillés, détruits, plutôt qu'ils ne sont valorisés. Ceux qui s'y aventurent pour s'inventer une autre vie ne se libèrent en fait jamais de leur passé. Et les sauvages, bien sûr, ne sont pas ceux que l'on croit.

JOE ABERCROMBIE - Red Country (Pays Rouge)

Lire la suite...

27déc. 2013

JOE ABERCROMBIE - The Heroes (Les Héros)

Les Héros. Quand on connaît l'œuvre d'Abercrombie, quand on est familier de son style terre-à-terre et de son absence d'illusion sur la nature humaine, on sait que ce titre ne peut être qu'ironique. Les Héros dont il est question dans ce livre, en effet, ne sont pas faits de chair et d'os. Ils sont de grandes stèles de pierre, des statues immémoriales dont on a oublié l'origine, et autour desquelles va se dérouler une bataille de trois jours, durant laquelle les rêves d'héroïsme et de gloire de quelques uns vont se fracasser dans les aléas, les tromperies, l'horreur et la dure réalité de la guerre.

JOE ABERCROMBIE - The Heroes

Lire la suite...

27oct. 2013

JOE ABERCROMBIE - Best Served Cold (Servir Froid)

Si vous n'avez pas le courage de lire les trois épais tomes de la saga The First Law, de Joe Abercrombie, il y a une alternative : se lancer dans Best Served Cold, le roman qu'il a sorti juste après ceux-ci. L'intrigue prend place dans le même monde, mais elle relate une histoire en soi, autonome, celle de la vengeance de Monzcarro Murcatto, une mercenaire trahie par son ancien employeur, qui décide d'éliminer un à un tous ceux qui ont conspiré contre elle et assassiné son frère ; le style est caractéristique du Britannique, noir, cynique, pessimiste, terre-à-terre, et toutefois éminemment humoristique ; last but not least, ce livre est encore supérieur aux trois précédents, qui étaient pourtant déjà proches de l'excellence.

JOE ABERCROMBIE - Best Served Cold

Lire la suite...

14août 2013

JOE ABERCROMBIE - Last Argument of Kings (Dernière Querelle)

L'un des débats éternels autour de la fantasy tourne autour du manichéisme. Tandis que les uns reprochent à cette littérature de toujours mettre en scène, bon an, mal an, une lutte binaire entre le Bien et le Mal, les autres cherchent à montrer que tout n'est pas si simple. En réaction à cette critique récurrente, sans doute, le genre a évolué avec le temps, ses auteurs mettant de plus en plus fréquemment en scène des héros "gris", duaux, ambigus. Et tout récemment, à la fin des années 2000, le Britannique Joe Abercrombie est allé au bout de la logique avec sa série The First Law, et plus particulièrement son ultime volume, Last Argument of Kings, un livre dont la morale pourrait être la suivante : ni le bien, ni le mal n'existent. Tout est question de point de vue, et de qui a le pouvoir d'écrire l'histoire.

JOE ABERCROMBIE - Last Argument of Kings

Lire la suite...

01août 2013

JOE ABERCROMBIE - Before They Are Hanged (Déraison et Sentiments)

The Blade Itself, premier volume de The First Law n'avait été en fait qu'une longue introduction, la présentation fouillée, en pleine action, des singuliers personnages qui animeraient l'ensemble de la trilogie du Britannique Joe Abercrombie. Ce n'est donc qu'avec le second volume, Before They Are Hanged, que l'aventure commence pour de bon, que l'intrigue prend forme, et que, peu à peu, grâce aux leçons d'Histoire professées au fil de l'eau par le mage Bayaz, aux découvertes de l'inquisiteur Glokta et aux confidences partagées par une poignée de sauvages qui changent de camp, le lecteur commence à comprendre le contexte, et à saisir progressivement de quoi il retourne.

JOE ABERCROMBIE - Before They Are Hanged

Lire la suite...

16juil. 2013

JOE ABERCROMBIE - The Blade Itself (Premier Sang)

Avez-vous lu des critiques de livres, de films ou de séries TV ces dernières années ? Si c'est le cas, vous avez dû constater que le critère d'appréciation universelle, de nos jours, est devenu la qualité des personnages. Alors qu'autrefois il fallait s'attacher à des critères formels, élégance du style ou beauté des images, le bon et le mauvais se définissent désormais par l'originalité et à la finesse psychologique des protagonistes dépeints par les auteurs, réalisateurs ou écrivains. Or, s'il y a une œuvre de fantasy qui remplit ce critère, il s'agit bien de la série The First Law, du Britannique Joe Abercrombie.

JOE ABERCROMBIE – The Blade Itself

Lire la suite...

02juin 2013

GUY GAVRIEL KAY - Tigana (Tigane)

Depuis une vingtaine d'années, la péninsule de la Palme est occupée par des armées étrangères. Deux sorciers rivaux, issus d'empires lointains, se la sont partagée. Tous ses habitants doivent maintenant ployer l'échine sous le joug des tyrans. Une province particulière, cependant, a souffert davantage que les autres : Tigana. Parce qu'elle a résisté vaillamment et tué le fils de l'envahisseur Brandin, celui-ci s'est vengé de manière implacable. Il a massacré ses habitants, rasé ses villes et, par l'un de ses sortilèges, il a effacé son nom de la mémoire collective. Une poignée d'individus, pourtant, se souviennent de la gloire passée de leur contrée perdue. Et ensemble, patiemment, ils mettent en branle un plan destiné à renverser les sorciers et à recouvrer leur nom et leur indépendance.

GUY GAVRIEL KAY - Tigana

Lire la suite...

21avr. 2013

GEORGE R. R. MARTIN - A Dance With Dragons (Une Danse avec les Dragons)

Il est drôlement foutu, ce cinquième volume d'A Song of Ice and Fire. Certes, c'est toujours du pur Martin, avec sa vision noire de la nature humaine, ces intrigues politiques de haut vol, ces personnages fins et attachants, même quand ils sont odieux. Il est riche, aussi, il est dense, et il a le mérite de renouer avec des protagonistes de premier plan perdu de vue dans le précédent volume, A Feast for Crow, considéré par beaucoup comme le plus faible de la série. Mais comme ce dernier, ce livre se montre statique et plutôt peu rythmé.

GEORGE R. R. MARTIN - A Dance With Dragons

Lire la suite...

23mar. 2013

GEORGE R. R. MARTIN - A Feast for Crows (Un Festin pour les Corbeaux)

Le roman d'attente. Ce passage obligé, ou presque, de toute saga de fantasy. Ce grand calme avant la tempête, cet épisode plus lent, qui entretient la frustration des lecteurs, pour mieux les satisfaire quand vient le temps de l'apothéose finale. Voilà où nous en sommes avec A Feast for Crows, le quatrième tome d'A Song of Ice and Fire. A moins qu'il n'y ait là rien d'intentionnel, et que ce ce soit le manque d'inspiration qui ait appesanti l'intrigue et ralenti le récit dans ce volume. Après tout, il a bien fallu 5 années à George R. R. Martin pour écrire, avec difficulté, de son propre aveu, cet ouvrage plus court que les précédents.

GEORGE R. R. MARTIN - A Feast for Crows

Lire la suite...

24fév. 2013

GEORGE R. R. MARTIN - A Storm of Swords

Le troisième tome d'une saga fleuve, s'étirant à lui seul sur près de 1200 pages, détaillant plusieurs intrigues presque indépendantes les unes des autres, riche d'une multitude de personnages, dont dix héros de premier plan, et publié très rapidement, à peine plus d'un an après le volet précédent. Pour toute œuvre de fantasy, ça devrait être à ce moment précis que l'histoire s'embourbe. Mais pas avec A Storm of Swords. Ca serait même plutôt le contraire, ce volume d'A Song of Ice and Fire pourrait bien être le tout meilleur de la série.

GEORGE R. R. MARTIN - A Storm of Swords

Lire la suite...

18janv. 2013

GEORGE R. R. MARTIN - A Clash of Kings (La Bataille des Rois)

C'est souvent au second volume, que l'on peut juger pour de bon de la qualité d'une saga de fantasy. Il confirme ou non qu'un roman mérite d'être décliné en plusieurs suites. C'est lui qui captive définitivement le lecteur, l'obligeant presque à lire les tomes suivants, quand bien même ils seraient d'une qualité moindre. Pour A Clash of Kings, cependant, le défi était double : non seulement George R. R. Martin devait-il imaginer une suite riche et prenante à son très réussi A Game of Thrones. Il devait aussi s'assurer que le cycle A Song of Ice and Fire, qu'il avait inaugurait avec ce livre, saurait survivre à la mort de son héros.

GEORGE R. R. Martin - A Clash of Kings

Lire la suite...

27déc. 2012

GEORGE R. R. MARTIN - A Game of Thrones (Le Trône de Fer)

Pourquoi cet engouement pour A Song of Ice and Fire, saga plus connue sous le nom de Game of Thrones, d’après le titre de son premier tome et de la série TV qui en est issue, et appelée Le Trône de Fer, en français ? Pourquoi voit-on des gens rétifs à la fantasy, qu’ils jugeaient autrefois infantile, régressive, voire réactionnaire, se prendre de passion pour cette œuvre, que ce soit sa version originale ou son adaptation pour le petit écran ?

GEORGE R. R. MARTIN - A Game of Thrones

Lire la suite...

- page 2 de 4 -