24mar. 2019

FANTASY - Quelques oeuvres francophones

La fantasy est un genre profondément anglo-saxon. Il aura fallu son triomphe international, la puissance culturelle américaine, et des biais puissants comme le cinéma, les jeux de rôle et les jeux vidéo, pour l'imposer en France. S'il bénéficie d'une grande et longue tradition en littérature de l'imaginaire, notre pays, conditionné par ses vieux réflexes élitistes, aurait toutefois difficilement inventé par lui-même cette littérature qu'il a longtemps jugée régressive et réactionnaire. Et pourtant, la greffe a pris. La fantasy française existe. Et elle ne se résume pas, comme cette farce qu'a longtemps été le rock français, à quelques pépites dissimulées derrière le grotesque d'un Johnny Hallyday.

JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Gagner la Guerre

Le genre littéraire, qui en France s'est structuré pour une bonne part autour du milieu du jeu de rôle, ne cesse d'ailleurs de s'enrichir. D'abord trop tourné vers les modèles anglo-saxons, il a su suivre sa propre logique, en s'appuyant sur la riche et longue histoire de la littérature romanesque francophone. D'autres œuvres originales ont existé avant qu'il n'apparaisse, mais l'auteur le plus emblématique de cette fantasy à la française est indubitablement Jean-Philippe Jaworski, dont le Gagner la Guerre est devenue une œuvre pivot, en suivant la tendance générale du genre (plus de réalisme, plus de politique, une magie plus discrète et parcimonieuse), tout en lui faisant prendre une tournure spécifiquement française (une écriture fleurie qui doit autant à Céline qu'à Audiard). Toutefois, il n'est pas le seul à s'illustrer. Loin s'en faut, comme le démontre ci-dessous une liste d'œuvres qui ne demande qu'à s'enrichir.


# 05. ALAIN DAMASIO - La Horde du Contrevent (2004)

ALAIN DAMASIO - La Horde du Contrevent

Lire la chronique :: acheter ce livre

Si vous cherchez une œuvre de fantasy de style et d'esprit purement français, c'est La Horde du Contrevent qu'il vous faut. Par sa créativité formelle, par son travail sur le style, par la particularité de cet univers où tout repose sur le vent, avec cette quête dantesque qui consiste à traverser à pied un monde entier, c'est un des livres les plus originaux qui vous sera offert dans ce genre.


# 04. CEDRIC FERRAND - Wastburg (2011)

CEDRIC FERRAND - Wastburg

Lire la chronique :: acheter ce livre

Les Tontons Flingueurs à Ankh-Morpork. Voici comment pourrait se résumer ce premier roman de Cédric Ferrand. Plutôt que de s'inspirer de Tolkien, dont il rejetait d'entrée l'influence, son histoire sans héros s'emploie avant tout à décrire une ville. Et on y retrouve tout autant la prose argotique et haute en couleur popularisée par Jaworski, que la fantasy humoristique de Pratchett.


# 03. STEFAN PLATTEAU - Manesh (2014)

STEFAN PLATTEAU - Manesh

Lire la chronique :: acheter ce livre

La meilleure fantasy francophone est, en partie, belge. Avec ce premier volet de la trilogie Les Sentiers des Astres, Stefan Platteau a signé en effet une œuvre originale, nourrie de sources mythologiques celtes, scandinaves et indiennes. L'action y est rare, mais qu'importe. Les personnages, l'ambiance et une écriture aussi prenante que coulante, tout concourt à en faire un jalon.


# 02. JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Janua Vera (2007)

JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Janua Vera

Lire la chronique :: acheter ce livre

Avec Gagner la Guerre, Jean-Philippe Jaworski frappait un grand coup. Il offrait à la fantasy française son œuvre de référence. On parlerait ensuite d'un "style Jaworski", mais ces termes étaient impropres. Il y aurait en fait plusieurs styles Jaworski, comme l'avait prouvé son premier livre, un recueil de nouvelles où, à chaque fois, l'auteur adoptait avec maestria un autre registre.


# 01. JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Gagner la Guerre (2009)

JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Gagner la Guerre

Lire la chronique :: acheter ce livre

Nourrie par une intrigue au ressorts très politiques, et racontée par un personnage truculent, aussi antipathique qu'attachant, Gagner la Guerre a toutes les qualités de la fantasy plus réaliste et plus cynique qui a émergé au début du nouveau siècle. Mais avec une touche française : un style d'écriture adroit et célinien, qui souligne à merveille le caractère canaille de son héros.

La suite, bientôt...

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0