ROBERT JORDAN & TERESA PATTERSON - The World of Robert Jordan's the Wheel of Time

Orbit :: 1997 :: acheter ce livre

Ainsi en est-il de La Roue du Temps, la saga fleuve de Robert Jordan, le grand cycle de fantasy de son temps, avant que d’autres auteurs comme Robin Hobb ou George R. R. Martin ne l'ait ringardisé. L’intrigue générale, trois jeunes villageois destinés à sauver le monde, n’est pas d’une originalité folle. On y trouve aussi des emprunts évidents à Tolkien et au cycle arthurien. Et comme souvent avec ces séries fleuves, l’histoire s’enlise méchamment dans quelques-uns de ses tomes. Cependant, les aventures de Rand al’Thor et des autres ont permis d'imaginer un monde complet à la mécanique complexe et bien huilée. Et c'est sans conteste un de leurs attraits principaux.

Les détails de ce monde nous ont d’abord été livrés par bribes, le long des différents volumes de la saga. Mais en 1997, Robert Jordan s’employa à tous les rassembler en un seul volume, une sorte d’encyclopédie, co-rédigée avec Teresa Patterson. Répondant au long titre The World of Robert Jordan's the Wheel of Time, ce volume nous présente l’histoire, les continents et les pays, les créatures, les lois naturelles, le système de magie, les fêtes et calendriers, qui animent ou qui peuplent l'univers inventé par l’auteur, le tout raconté du point de vue d'un natif vivant à la même époque que Rand et ses amis.

Ce livre, bien sûr, n’est pas recommandé à tous, et surtout pas à ceux qui ne font qu'entamer la lecture de La Roue du Temps. Il ruinerait cette dernière, leur révélant trop tôt des mystères dévoilés tard dans la série. Il s’avèrerait aride, aussi, décrivant de manière analytique un monde qui n'aura aucun intérêt pour ceux qui ne sauront pas y projeter les aventures de Rand, Mat et Perrin. Ses cibles, ce sont plutôt les aficionados de l’œuvre, les collectionneurs et les complétistes. Ou ceux qui, après une pause, voudraient reprendre la lecture de la saga et s’en remémorer le cadre. Ou encore les rôlistes qui souhaiteraient mettre en scène leurs parties en ce monde.

Pour ces trois cibles, cette petite encyclopédie vaut le détour. Tout n’y présente pas le même intérêt. Les descriptions des différentes nations du continent principal sont relativement courtes, et ne révèlent rien de neuf par rapport aux romans. Mais d'autres chapitres se révèlent plus captivants. Le livre, par exemple, nous en apprend plus sur les autres continents de ce monde. Il nous en dévoile un planisphère complet, ainsi que des cartes et descriptions de Seanchan, et de la troisième terre, celle des Hommes Fous.

La meilleure partie de cette petite encyclopédie, toutefois, ce sont ces pages qui retracent l’histoire du monde de La Roue du Temps. Dans les romans, celle-ci n’est présentée que par fragments. Mais ici, les auteurs complètent le puzzle, ils offrent une perspective. Des événements anciens, comme la fondation de la Tour Blanche, la Guerre des Trollocs et celle qui a succédé aux conquêtes d’Artur Paendrag, sont exposés avec d’amples détails.

Et il en est de même pour l’Âge des Légendes. Jusqu’ici, l’aperçu le plus riche de cette époque mythique, qui a précédé de 3000 ans celle des héros du livre, nous avait été offerte dans The Shadow Rising, quand Rand avait revécu la vie de ses ancêtres dans les ruines de Rhuidean. Fortuitement, The World of Robert Jordan's the Wheel of Time enrichit les informations fournies par cet épisode pivot. Il décrit le mode de vie, l’organisation sociale et la technologie de ces temps légendaires. Il explique comment Shai’tan a rompu l’harmonie de cette société idyllique. Il complète aussi le portrait de chaque Forsaken, ces magiciens renégats qui s’étaient alors alliés au Mal, et qui, à l’époque racontée par Jordan, viennent de se réveiller d'une longue hibernation.

Il y a toutefois un reproche à faire à ce livre : son ancienneté. Il a été écrit en effet au beau milieu de la série, en 1997, après A Crown of Swords, et ce qu’il nous présente est l’état du monde à ce moment précis de l’histoire. De ce fait, quelques créatures ou artéfacts magiques n’y sont pas décrits, comme le gholam (il n’est que cité) ou ce dreamspike dont il est question dans Towers of Midnight. Dans le chapitre sur le système de magie, il manque aussi une description du True Power, le pouvoir qui émane directement de Shai’tan.

Robert Jordan lui-même savait que ce volume n’était plus à jour, et il avait prévu d’en publier une version enrichie. Bien qu’il soit mort depuis, ce projet est toujours à l’ordre du jour, et devrait paraître après janvier 2013 et la sortie de l’ultime volet de la saga, rédigé par Brandon Sanderson, A Memory of Light. Et pour ceux qui seraient pressés, il est à signaler que les fans eux-mêmes n’ont pas attendu, et qu’ils ont exploité les ressources d’Internet pour alimenter un wiki riche de plus de 5000 entrées et de nombreuses illustrations, dont le format conviendra à merveille à tous les encyclopédistes en herbe qui veulent compléter leur connaissance du monde fouillé de La Roue du Temps.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0
codotusylv

Author: codotusylv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

STEFAN PLATTEAU - Jaunes Yeux

STEFAN PLATTEAU - Jaunes Yeux

Les Sentiers des Astres à l'heure de #MeToo. La prose de Stefan Platteau au service de la cause...

Lire la suite

JEAN-PHILIPPE JAWORSKI – Comment Blandin fut perdu

JEAN-PHILIPPE JAWORSKI - Comment Blandin fut perdu

Les nouvelles "Comment Blandin fut perdu" et "Montefellóne" firent d'abord...

Lire la suite