07mar. 2016

JOE ABERCROMBIE - Half the World (La Moitié d'un Monde)

Le génie de l'auteur de Harry Potter (ou plus exactement, l'une des nombreuses manifestations de son génie), a été de se conformer, à travers les épisodes de la série, au vieillissement de son héros, et d'accompagner ainsi celui de ses lecteurs. A mesure que l'intrigue progressait, elle devenait plus complexe, plus sombre et plus cruelle. J. K. Rowling a fait de son œuvre, en quelque sorte, un roman d'apprentissage total. Cette logique, un autre écrivain britannique, Joe Abercrombie, l'applique à sa dernière trilogie, The Shattered See. Clairement, il a voulu la destiner à un public d'adolescents, à l'inverse de la série très adulte The First Law, qui en a fait une valeur montante de la fantasy. Cependant, dès la fin du premier livre, Half a King, on retrouvait certains traits, plus cyniques et ambigus, du vieil Abercombie. Et ils sont encore plus visibles dans le second volume de la saga, Half the World.

JOE ABERCROMBIE – Half the World

Lire la suite...

08fév. 2016

JOE ABERCROMBIE - Half a King (La Moitié d'un Roi)

Depuis son premier livre, The First Law, on s'est pris de passion pour la fantasy de Joe Abercrombie. Celle-ci est, d'habitude, tordue, complexe et pessimiste. Elle est remplie de personnages ambigus, tout à la fois cruels et attachants, jetés dans un univers noir où la nécessité fait loi. Rien n'y est jamais ni évident, ni prévisible, ni acquis. La volonté de puissance est le seul ressort du monde. La violence, la torture et le chantage y sont des expédients routiniers. Et le sexe y est plus commun que l'amour. Bref, l'écrivain anglais a pris toute sa place, l'une des toutes premières, au bout de la longue route qui a mené cette littérature de genre, bien trop longtemps et abusivement estampillée "jeunesse", vers l'âge adulte. Mais avec Half a King, il rebrousse chemin, et il propose un roman plus académique, taillé pour les adolescents.

JOE ABERCROMBIE - Half a King

Lire la suite...

18janv. 2016

TERRY PRATCHETT - The Light Fantastic (Le Huitième Sortilège)

Dans la seconde édition de la longue série de romans consacrés au Discoworld, que le regretté Terry Pratchett entreprit dans les années 80, l'auteur anglais assumait plus que jamais ce qui était la caractéristique primordiale de sa grande saga : l'humour. The Light Fantastic était, en quelque sorte, l'amplification de son prédécesseur, The Colour of Magic. Il en reprenait les personnages principaux, le mage raté Rincewind et l'ingénu Twoflowers, qu'il sauvait du sort terrible qui leur avait été réservé dans le premier livre. Il mettait aussi en scène, encore une fois, l'inénarrable bagage sur pattes du second. Et il emmenait à nouveau ces gens dans d'incessantes pérégrinations et mésaventures, en plusieurs endroits du Monde du Disque.

TERRY PRATCHETT - The Light Fantastic

Lire la suite...

02janv. 2016

J. J. ABRAMS - Star Wars VII - The Force Awakens (Le Réveil de la Force)

La nouvelle série Star Wars, entamée par J. J. Abrams sous l'égide de Disney, repose sur un postulat largement partagé, tant par les fans que par la critique : celui selon lequel la trilogie originelle du film, celle signée par George Lucas dans les années 70 et 80, serait infiniment supérieure à celle proposée 15 ou 20 ans plus tard par le même. Il fallait, de toute urgence, tourner la page des trois derniers épisodes, pour retrouver l'esprit des films à l'origine du succès incroyable de ce qui est devenu, aujourd'hui, la mythologie la plus puissante et la plus partagée à l'échelle de notre planète. Si l'on considère que ce postulat est juste, le défi a été relevé avec ce premier volet, Le Réveil de la Force / The Force Awakens. Seulement voilà, l'est-il vraiment ?

J. J. ABRAMS - Star Wars VII - The Force Awakens

Lire la suite...

24déc. 2015

YVES NARBONNE - Le Souffle du Cerbère

Depuis de nombreuses années, retiré sur une île au bout du monde, Maître Fang prépare son disciple, Yraë, l'Oiseau de Feu. Le devin a initié le garçon aux arts de la magie et du combat. Il lui a enseigné la méditation et une forme de discipline qui se manifeste par un mutisme parfait, et tout cela dans un seul but : qu'il mène à bien une mission périlleuse, dont dépendra la survie de la planète Oquä Orah. Et voilà maintenant, pour les deux hommes, que le temps est venu d'accomplir cette destinée, et avant cela de traverser le monde de part en part, d'affronter ses périls avec quelques compagnons trouvés en route, et une poignée de puissants et mystérieux ennemis aux trousses.

YVES NARBONNE - Le Souffle du Cerbère

Lire la suite...

29nov. 2015

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium Three

Parmi les reproches qui ont été adressés à The Walking Dead figure celui-ci : ce serait, en fait, comme on l'a déjà dit ici, une sorte de soap opera, dont la seule originalité serait de se dérouler chez les zombies. On y verrait une galerie de personnages, empêtrés dans une histoire sans fin qui ne suivrait aucune intrigue, qui ne serait en fait qu'une suite d'événements aléatoires. La seule différence, c'est que la question ne serait plus de savoir qui couchera avec qui, mais plutôt quel sera le prochain héros mangé tout cru par un mort-vivant, ou pris pour cible par le prochain chef de clan hostile. Si ces critiques ne sont pas tout à fait absurdes, elles sont cependant infondées. La troisième compilation des comics, sortie opportunément au moment même où démarrait la sixième saison de son adaptation télévisée, prouve encore que The Walking Dead, en tout cas dans sa version papier, vaut bien plus que cela.

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium Three

Lire la suite...

07nov. 2015

POUL ANDERSON - The High Crusade (Les Croisés du Cosmos)

Si Poul Anderson a été précurseur en une chose, en matière de science-fiction, c'est par sa passion pour l'Histoire. Il l'a illustrée bien sûr dans sa série la plus célèbre, la Patrouille du Temps, ainsi que par des romans historiques. Mais on la retrouve ailleurs, comme dans ce livre savoureux qu'est The High Crusade, considéré par certains comme un classique du genre, ainsi que dans cette suite qu'est la courte nouvelle "Quest". Le début de l'intrigue a pourtant tout de la tarte à la crème : des extra-terrestres hostiles débarquent sur la Terre, dans le but de se l'approprier, et de réduire en esclavage sa population. Mais ce qui va tout changer, comparé aux histoires de ce type, c'est que celle-ci survient au XIVème siècle, en pleine Angleterre médiévale.

POUL ANDERSON - The High Crusade

Lire la suite...

26oct. 2015

ESPARBEC - La Pharmacienne

Commençons par exposer les choses clairement : ce livre est nul. L'auteur affirme qu'il devrait, en toute logique, exister de bons romans pornos, comme il y a de bons polars, ou de bons livres de science-fiction. Assurément, oui, ça devrait être le cas. Mais La Pharmacienne n'est pas celui-ci. L'histoire, un huis-clos entre cinq personnes dans une maison bourgeoise, avec au centre une MILF qui a le feu au cul (la fameuse pharmacienne), ressemble à du mauvais théâtre de boulevard. Et les scènes de sexe se résument pour l'essentiel à une succession attendue de turlutes et de sodomies, mettant systématiquement en scène un vilain pervers et une fausse oie blanche qui minaude, mais qui au fond aime ça, avec quelquefois un troisième larron dans la position du voyeur. Même cette anomalie qu'est la scène homosexuelle de la fin, suit en fait quasiment le même schéma que toutes les autres.

cc

Lire la suite...

19oct. 2015

GLEN COOK - The Silver Spike (La Pointe d'Argent)

En lançant sa deuxième salve d'ouvrages consacrés à la Black Company, celle désignée sous le nom des "Livres du Sud", Glen Cook avait abandonné certains de ses héros. Plusieurs, et non des moindres, comme Raven, Silent et Darling, avaient choisi de rester sur le continent Nord. Ils n'avaient pas entrepris cette longue quête des origines lancée par Croaker, leur nouveau capitaine, et par les autres survivants de la compagnie de mercenaires, cette longue descente vers le mystérieux Khatovar. Aussi l'auteur, en parallèle, s'était-il lancé dans un spin-off, et raconté dans un roman distinct, The Silver Spike, les ultimes aventures des autres protagonistes des "Livres du Nord".

GLEN COOK - The Silver Spike

Lire la suite...

17oct. 2015

JACQUES HEERS - Le Moyen-âge, une Imposture

On le sait maintenant : la noirceur des temps médiévaux a été exagérée. Leur réputation exécrable n'est pas totalement justifiée. Le Moyen-âge, en fait, n'a sans doute pas été l'époque de violence et d'abus que l'on a dépeinte ; en tout cas pas seulement, pas tout à fait, et pas plus que les autres. De nombreux historiens se sont employés, dans les dernières décennies, à dissiper ou à nuancer cette légende noire, à prouver que cette phase de l'Histoire a été autre chose qu'une longue nuit. Et Jacques Heers, a été l'un d'entre eux. Il est même allé bien plus loin que tout autre, dans ce livre, Le Moyen-âge, une Imposture, une charge violente et passionnée contre les clichés et les erreurs qui ont pollué l'étude et la représentation de cette époque. "Tout est à revoir, tout est faux", ne cesse-t-il de répéter, tout au long de cet exposé passionné.

JACQUES HEERS - Le Moyen-âge, une Imposture

Lire la suite...

03oct. 2015

MATHIEU MENEGAUX - Je me Suis Tue

Pour son premier roman, Mathieu Ménégaux ne s'est pas simplifié la tâche. Cet homme, dont le premier métier est le conseil en management, a voulu se mettre dans la peau d'une femme, écrivant l'histoire atroce de son héroïne, Claire, à la première personne. Il nous fait part du cheminement de ses pensées, il nous parle des luttes intérieures qui la conduiront à commettre l'irréparable, puis à se retrouver dans cette cellule où son récit commence. Qui plus est, ce roman ne se contente pas de traiter de psychologie féminine. Il le fait sur ce qu'il y a de plus intime : le sexe, le désir d'enfant, la maternité.

MATHIEU MENEGAUX - Je me Suis Tue

Lire la suite...

24août 2015

GLEN COOK - Dreams of Steel (Rêves d'Acier)

Le destin normal d'une saga de fantasy, c'est d'avoir un début retentissant, dès les deux ou trois premiers tomes, puis de vivre sur ses acquis et de compter ensuite sur la fidélité des fans, lesquels ne souhaitent alors plus qu'une chose : en connaître la fin. Cette règle, cependant, ne s'applique pas à la Black Company. Il se pourrait bien, au contraire, que le cinquième volume de la série, le second de la série des Livres du Sud, soit en fait supérieur à tous ses prédécesseurs. Il cumule en tout cas leurs qualités : comme dans les premiers volumes, Glen Cook nous propose un compte-rendu réaliste de la vie militaire et il met en scène des héros ambigus ; mais aussi, comme avec le précédent tome, Shadow Games, il élargit l'intrigue à toute l'histoire de la Compagnie, lui apportant un souffle épique qui lui manquait parfois, autrefois.

GLEN COOK - Dreams of Steel

Lire la suite...

09août 2015

GLEN COOK - Shadow Games (Jeux d'Ombres)

Quelques années après sa première trilogie dédiée à la Black Company, Glen Cook remettait ça avec une suite de deux ouvrages, désignés usuellement comme les Livres du Sud. Après avoir bataillé successivement pour et contre l'Empire du Nord, puis contribué à sa chute, les mercenaires dont il était ici question, réduits à sept, et emmenés par Croaker, leur annaliste, leur médecin, et désormais leur capitaine aussi, y entreprenaient un long voyage vers un autre hémisphère, passant par mers, déserts, jungles, savanes et marécages, en direction du lieu de leurs origines, le mystérieux Khatovar.

GLEN COOK - Shadow Games

Lire la suite...

31juil. 2015

FRANCOIS NEVEUX - L'Aventure des Normands

Il y a quelques mois, en France, la classe politique s'est lancée dans l'un de ces débats qu'elle affectionne, l'un de ceux qui polarisent si bien le clivage droite-gauche. C'était à propos de l'enseignement de l'Histoire dans ses écoles. Un terme s'est alors imposé, celui de "roman national". Contre le relativisme, contre une matière qui se voudrait universelle et souhaiterait embrasser le parcours de toute l'humanité, à travers l'immensité des âges et des territoires, certains voulaient au contraire qu'elle se recentre sur le pays, qu'elle relate sa formation et son épopée, afin que tous les petits Français, dans une société de plus en plus divisée, puissent partager un récit commun, et au-delà, développer leur sentiment d'appartenance à une même nation. Certes, pourquoi pas ? Mais dans ce cadre, et alors que l'on parle de renforcer les territoires, quelle place accorderait-on donc au roman régional ?

FRANCOIS NEVEUX - L'Aventure des Normands

Lire la suite...

14juil. 2015

STEVEN ERIKSON - Deadhouse Gates (Les Portes de la Maison des Morts)

La fantasy contemporaine, souvent considérée comme plus "adulte" que celle qui l'a précédée, doit ce qualificatif à deux raisons : d'une part, de plus en plus, elle dépasse les vieux schémas manichéens, et met en scène des personnages ambigus, complexes, aux multiples facettes, jamais tout à fait dévoués ni au Bien, ni au Mal ; d'autre part, elle modère l'usage de la magie. Celle-ci devient plus diffuse, plus parcimonieuse, et parfois même plus rationnelle, quand elle ne passe pas purement et simplement à l'arrière-plan. Toutefois, les auteurs emblématiques de la fantasy moderne ne suivent pas tous cette voie. Steven Erikson, par exemple, n'en parcourt qu'une partie.

STEVEN ERIKSON - Deadhouse Gates

Lire la suite...

08mai 2015

STEFAN ZWEIG - Marie Stuart

Les célèbres biographies de personnages historiques de Stefan Zweig ne sont pas apparues inopinément. Elles ont été publiées à une époque où l'Histoire, de plus en plus, s'efforçait de devenir une science, avec tout ce que cela suppose de sérieux, de complexité et de récit rébarbatif. Elles ont été contemporaines des Annales, la fameuse école française qui se faisait une fierté de soulever l'écume engendrée par les moulinets des rois et des grands hommes, pour mieux comprendre les grands courants économiques et sociaux qui président pour de bon aux destinées de l'humanité. Il était donc logique qu'en contrepoint, un écrivain, un littéraire, s'efforce de relater une Histoire qui, pour de bon, raconte des histoires, et qui se lit comme un roman.

STEFAN ZWEIG - Marie Stuart

Lire la suite...

02mai 2015

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium Two

Il y avait un risque, avec The Walking Dead. C'est qu'à terme, l'histoire tourne en rond, qu'elle se montre répétitive. C'est qu'elle se résume à une fuite sans fin devant des hordes de morts-vivants, à une sorte de soap opera chez les zombis, ou chaque personnage secondaire est un jour tué et remplacé par un autre. A la fin du premier compendium, ces compilations des albums BD de la série, on retrouvait en effet les héros au même point qu'au début, ou presque : seuls, lâchés dans une nature hostile après avoir raté leur installation dans une prison, avec un nombre conséquent de compagnons morts derrière eux.

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium Two

Lire la suite...

01avr. 2015

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium One

Ce n'est peut-être pas un hasard si, dans les années 2010, deux séries télévisées américaines populaires ont à la fois vulgarisé et respectabilisé deux œuvres que l'on aurait autrefois laissé croupir sans y penser, et avec condescendance, au plus profond de la pop culture. En dépit de leurs grandes différences (l'une est adaptée d'une BD, l'autre d'une série de romans ; la première prend place dans un cadre post-apocalyptique, quand la seconde est mise en scène dans un univers médiéval-fantastique), The Walking Dead et Game of Thrones ont beaucoup d'éléments en commun. Surtout si l'on se détache de leurs adaptations filmées et que l'on revient aux œuvres d'origine.

ROBERT KIRKMAN - The Walking Dead: Compendium One

Lire la suite...

08mar. 2015

TERRY PRATCHETT - The Colour of Magic (La Huitième Couleur)

L'ironie, avec la fantasy, est que l'une des œuvres les plus célèbres issues de ce genre, l'une de celles à s'être le mieux vendue, faisant de son auteur l'un des plus lus dans le monde, est en fait une parodie de ce style de littérature. Quand certains ont voulu marquer l'entrée de la fantasy dans l'âge adulte en dépassant ses clichés, en questionnant le manichéisme qui, à tort ou à raison, lui est souvent associé, l'Anglais Terry Pratchett, dans sa saga du Disque-Monde, a au contraire usé de sa grande plasticité pour, dans la lignée du cinéma de Mel Brooks, jouer à plein de la comédie et du burlesque.

TERRY PRATCHETT - The Colour of Magic

Lire la suite...

14fév. 2015

GEORGE R. R. MARTIN - The Armageddon Rag

La notoriété de George R. R. Martin a explosé depuis que sa saga A Song of Ice and Fire est devenue un véritable phénomène de société, sous la forme de la série télévisée Game of Thrones. Actif depuis longtemps déjà, l'écrivain a cependant produit bien d'autres choses, tout autant remarquables. Aussi, il ne s'est pas cantonné au domaine de la fantasy. The Armageddon Rag, par exemple, le démontre. C'est un très bon roman "de jeunesse" paru en 1983, qui prend place à l'époque contemporaine et dont le sujet est la nostalgie pour l'âge hippie, pour ses idées libertaires et pour le rock des années 60.

GEORGE R. R. MARTIN - The Armageddon Rag

Lire la suite...

- page 2 de 11 -