25oct. 2017

JEAN GIONO - Deux Cavaliers de l'Orage

Deux frères séparés par une grande différence d'âge, Marceau et Mon Cadet, s'aiment, d'un amour qui confine parfois à l'homosexualité. Le plus âgé, un homme rustre et puissant, se veut l'ange gardien du plus jeune. Il le couve de tous les égards. Leur attachement mutuel est tel, qu'à tour de rôle, ils se sauvent réciproquement la vie. Mais un jour, quand le colosse Marceau, qui s'est fait entretemps une réputation de lutteur, se fait battre par Mon Cadet, il le tue d'un coup de serpe, puis il se laisse mourir. Il n'a pas supporté, sans doute, de ne plus pouvoir être le protecteur d'un frère devenu plus fort que lui.

JEAN GIONO - Deux Cavaliers de l'Orage

Lire la suite...

28août 2017

SCOTT LYNCH - The Lies of Locke Lamora (Les Mensonges de Locke Lamora)

Au début du XXIème siècle, la fantasy est devenue tellement mainstream qu'elle a investi des terrains qu'on croyait autrefois réservés à d'autres formes littéraires. Elle est devenue le choix naturel d'écrivains qui, en d'autres temps, auraient peut-être choisi de s'exprimer dans un autre registre et qui, de ce fait, l'entraînent sur des voies nouvelles. Cela semble être le cas, partiellement, de Scott Lynch, avec le premier volet de la saga Gentleman Bastard. Certaines des aventures du héros, Locke Lamora, un jeune homme plein de ressources à la tête d'une petite bande d'escrocs, pourraient en effet tout aussi bien prendre place dans un roman de cape et d'épée, ou dans un polar. On a vu d'ailleurs ce livre comparé à un Ocean's Eleven transposé dans un contexte médiéval fantastique (j'ai pensé quant à moi au Trick Baby d'Iceberg Slim).

SCOTT LYNCH - The Lies of Locke Lamora

Lire la suite...

07août 2017

GLEN COOK - Soldiers Live (Soldats de Pierre)

Pour le dernier volet à ce jour consacré aux aventures de la Black Company, Glen Cook revenait aux sources. A présent qu'il n'était plus captif, maintenant aussi qu'il était délivré de ses obligations de capitaine, Croaker, le personnage principal de la série, reprenait dans ses vieux jours son travail d'annaliste. Dans Soldiers Live, il était celui qui, à nouveau, nous contait les péripéties traversées par sa compagnie de mercenaires. Et par ce biais, on retrouvait un peu de l'élan qui avait animé les premiers volumes de la série, et qui s'était quelque peu essoufflé avec son troisième et dernier cycle, les Books of the Glittering Stone. Le style du vieux médecin, en effet, est plus rapide que ceux de Murgen et de Sleepy, ses successeurs. Avec lui, l'action occupe à nouveau le centre du récit, mais elle est décrite à grands traits, sans qu'on s'attarde sur ses détails les plus triviaux. On retrouve, avec lui, cette ironie toute militaire, parfois teintée d'humour noir, qui était déjà à l’œuvre dans les premiers livres, et qui est un moyen pour le soldat de dédramatiser les épreuves qu'il traverse, de parler avec distance des pertes et de la violence insoutenables qu'il subit.

GLEN COOK - Soldiers Live

Lire la suite...

02juil. 2017

GLEN COOK - Water Sleeps (L'Eau Dort)

Water Sleeps, est le troisième volume de The Glittering Stone. Et l’on retrouve dans ce livre les mêmes limites que dans tous ceux de cette série, la troisième et la dernière à ce jour des aventures de la Black Company. Le récit, une nouvelle fois, s’éternise, en conformité avec cette tendance au délayage qui a saisi l’ensemble de la fantasy à partir des années 90. L’action se fait rare, les pages sont remplies de dialogues qui ne sont pas toujours nécessaires à l’intrigue. Et cette dernière se montre essentiellement linéaire, sans réel rebondissement. Elle décrit le parcours en ligne droite des survivants de la fameuse compagnie de mercenaires. Elle n’aboutit à aucune apothéose, si ce n’est un affrontement assez bref et décevant avec Kina, la grande puissance maléfique dont on nous annonce le réveil depuis plusieurs volumes.

GLEN COOK - Water Sleeps

Lire la suite...

02janv. 2017

BRANDON SANDERSON - The Way of Kings (La Voie des Rois)

Un monde habité par une foule de peuples aux mœurs et aux caractéristiques physiques très (voire trop) clairement délimités. Un monde qui est l'enjeu de deux déités antagonistes, l'une créatrice, l'autre destructrice. Un monde déchiré, que des héros devront péniblement unir, dans l'attente d'une apocalypse imminente. Parmi ces héros, un homme d'extraction modeste qui, peu à peu, comprend qu'il est la réincarnation d'un être surpuissant issu du passé. Un passé, justement, dont il faut retrouver la trace, pour mieux se préparer au cataclysme à venir. Une magie aux lois contraignantes et précises, qu'il faudra aussi redécouvrir. Tous ces éléments, autrefois, ont été ceux du titanesque cycle de La Roue du Temps. Et de manière assez logique, ils se retrouvent aussi dans The Stormlight Archive, une saga de l'auteur qui a achevé après sa mort l'œuvre de Robert Jordan, Brandon Sanderson.

BRANDON SANDERSON - The Way of Kings

Lire la suite...

12oct. 2016

MICHEL PASTOUREAU - Noir, Histoire d'une Couleur

A l'origine, quand Michel Pastoureau a publié son histoire de la couleur bleue, quand il a retracé dans le détail la passionante évolution de sa valeur symbolique et de sa perception en Occident, il prévoyait de s'arrêter là. Cependant, en raison de son succès (le livre se vendit bien, et il fut traduit), son éditeur insista pour qu'il décline la formule. D'abord rétif, l'historien finit par céder. Cette année même, par exemple, il a publié un volume consacré au rouge. Et trois années plus tôt, il avait traité du vert. Sa suite immédiate à Bleu, toutefois, fut dédiée au noir, et ce choix fut tout sauf aléatoire : en traitant aussi vite de cette teinte, Michel Pastoureau a voulu consacrer le noir comme couleur à part entière, ce qu'elle n'a pas toujours été, au fil des âges.

MICHEL PASTOUREAU - Noir, Histoire d'une Couleur

Lire la suite...

23sept. 2016

MICHEL ROQUEBERT - Histoire des Cathares

Dans la France actuelle, ici ou là, se manifeste souvent le besoin de recréer des identités régionales, de réanimer des sentiments d'appartenance mis à mal par deux siècles et plus de jacobinisme. Dans le Sud du pays, dans les frontières (peu ou prou) de la nouvelle région d'Occitanie, cela se traduit en partie par une redécouverte du passé cathare. Hérétique au regard du clergé papal, cette religion du Moyen-âge a beau avoir été éradiquée, les ruines de ses forteresses sont devenues un lieu de tourisme, et elle suscite l'intérêt de moult contemporains. Cet intérêt est nourri par ce besoin de racines, mais aussi, parfois, par une défiance envers Paris et le Nord, d'où vinrent les persécuteurs, ainsi que par un fort anticléricalisme, par l'hostilité envers un catholicisme dont les pires travers ont été incarnés par une institution qui, précisément, naquit et s'épanouit en tourmentant les Cathares : l'Inquisition.

MICHEL ROQUEBERT - Histoire des Cathares

Lire la suite...

19août 2016

MARK LAWRENCE - Prince of Thorns (Le Prince Ecorché)

Depuis une trentaine d'années, la fantasy s'escrime à s'émanciper de l'image manichéenne dont elle a longtemps souffert. Peu à peu, elle a opté pour un ton pessimiste et mis en scène des personnages ambigus, à même de recourir à la violence et de mettre leur conscience en sourdine. Les romans de Glen Cook, de George R. R. Martin ou de Joe Abercrombie nous enseignent que le Bien et le Mal sont des notions relatives, que tout est affaire de perception. que l'angélisme ne mène à rien, et que la complexité du monde oblige les meilleurs à accepter des compromis avec la morale. Mais rarement leurs héros (ou antihéros, selon), ont été franchement mauvais. Mark Lawrence, lui, a choisi cependant de franchir cette ligne, et de faire du jeune prince Honorius Jorg Ancrath un personnage intrinsèquement maléfique.

MARK LAWRENCE - Prince of Thorns

Lire la suite...

03août 2016

TERRY PRATCHETT - Equal Rites (La Huitième Fille)

Terry Pratchett s'est engagé dans la série du Monde du Disque pour tourner en dérision les clichés du genre littéraire qui, adolescent, l'avait totalement absorbé : la fantasy. Dès l'origine, ses romans en ont été un pastiche, doublé d'une satire de la société actuelle. Les deux premiers, cependant, partaient encore dans tous les sens. On pouvait y trouver, pêle-mêle, un barbare vieillissant, un magicien raté, des critiques à l'encontre des touristes ou des agents d'assurance, et des allusions à l'informatique, mais aucun ne s'employait vraiment à raconter une histoire. Tout juste a-t-on perçu le début d'une intrigue avec le deuxième, The Light Fantastic. Mais pour l'essentiel, tout n'a été que prétextes à parodies, fous rires et situations cocasses.

TERRY PRATCHETT - Equal Rites

Lire la suite...

01juil. 2016

JOE ABERCROMBIE - Half a War (La Moitié d'une Guerre)

"Half a War", s'intitule l'ultime volet de la trilogie The Shattered Sea, de Joe Abercrombie. La Moitié d'une Guerre. Mais ce titre est trompeur, car le livre ne nous parle pas d'une guerre tiède et sans combat, comme on pourrait le penser. Au contraire, fidèle aux canons de la fantasy, la saga se termine dans une apothéose de batailles, de violence et de retournements de situation. Le titre, en fait, est le début d'un aphorisme : la moitié seulement d'une guerre se gagne avec les armes ; la moitié d'une guerre se gagne avec des mots. Fidèle à sa vision cynique du monde, l'auteur anglais nous dépeint un conflit, celui même qui couvait dans les volumes d'avant, dont la résolution se fait dans les coulisses, par les coups bas de politiciens machiavéliques et sans scrupule.

JOE ABERCROMBIE - Half a War

Lire la suite...

- page 2 de 21 -